L'âme des marins

Chant traditionnel en souvenir des péris en mer
L'âme des marins, par Les Marins d'Iroise.
18 - L'âme des marins.mp3
Fichier Audio MP3 4.3 MB

Les bénédictions de la mer, des péris en mer et des marins

On dit souvent des marins qu’ils ont « de l’eau de mer dans les veines ».

Leur amour pour cet élément captivant qu’est la mer les entraîne partout sur le globe et par tous les temps. C’est en raison des dangers qu’ils rencontrent que les pêcheurs, capitaines au long cours ou plaisanciers se sont toujours tournés vers la Vierge Marie, « Stella Maris », « l’étoile de la mer ».


Leur dévotion pour la Sainte Vierge ne s’est jamais démentie. Chaque année au 15 août, des bénédictions de la mer et des bateaux sont organisées presque dans chaque port.  

 

Voici un superbe reportage sur ce sujet:

 

http://reinformation.tv/monde-de-la-mer-etoile-sainte-vierge/

 

Si vous voulez participer activement à l'organisation en 2015 de la bénédiction de la mer, des péris en mer et des bateaux, pour ré-ancrer cette tradition sur notre côte, adressez un message à l'ACCM à catholiques17@gmail.com ou appelez le 06 23 00 21 56.

15 août 2013 devant La Rochelle

Rétablir une belle tradition maritime tombée dans l'oubli :

Pourquoi ? Comment ?

Allocution de M. Philippe Fabre, président de l'A.C.C.M.

 

« Relever une tradition interrompue, c'est revenir à ses racines, c'est remettre en exergue les valeurs des racines d'un groupe humain.

 

La comparaison qui m'est venue à l'esprit est celle des jeux olympiques. Ils avaient disparu depuis près de deux millénaires. Et on s'est rendu compte que les idéaux qui y avaient présidé devaient être remis à l'honneur.

 

Cet exemple montre d'ailleurs que cette remise à l'honneur de valeurs du passé doit s'accompagner d'une adaptation qui tient compte des évolutions intervenues entre-temps.

 

Pour prendre bien conscience de l'intérêt de faire revivre cette tradition maritime et religieuse, examinons les valeurs éternelles de toute tradition noble et belle :

- la justesse : faire accomplir des gestes justes et riches de sens, les donner en relais aux générations suivantes et les transmettre aux moments propices.

- la fidélité : éprouver et manifester gratitude et admiration de ce qui a été conçu, travaillé, reçu et développé par nos aïeux. Une tradition est un geste de remerciement, un symbole, une manière de savourer les dons que nous avons reçus.

- l'ancrage dans une relation, cette relation qui relie entre eux ceux qui ont le sens du respect, respect de la mer, respect de Dieu

- la satisfaction légitime de la tradition, c'est-à-dire de la transmission: faire revivre une tradition, c'est pouvoir dire : « j'ai transmis ce que j'ai reçu ».

 

L'abandon de cette tradition maritime à La Rochelle est parait-il dû à la survenance d'un accident mortel dans le port voisin de la Cotinière. Nous ne savons pas si d'autres considérations ont joué.

 

Une des raisons de la reprise de la tradition par ceux qui s'y sont investis est de briser la chaîne de tous les renoncements que la société actuelle nous suggère : «Renonçons à nos racines ! Renonçons à ce que nous sommes ! Renonçons à ce que nous avons été ! Nos traditions sont désuètes ! Ca ne se fait plus ! C'est dépassé ! C'est ringard !» Or nous le savons bien : les racines sont nourrissantes : sans racines, pas de feuilles, sans ancrage, pas de mouillage, sans histoire, sans traditions, sans passé, pas d'avenir.

 

Une autre raison de la reprise de la tradition est la volonté de faire bénéficier La Rochelle, premier port de plaisance de France, des protections que Notre Dame, « la Bonne Mère », comme on dit dans le Sud, accorde encore aujourd'hui aux marins et plaisanciers de nombreux autres ports de France. La Rochelle ne pouvait pas rester orpheline, ne peut pas rester orpheline ! Si vous partagez ce point de vue, si vous êtes nombreux et fidèles à cette fête du 15 août, si vous la promouvez auprès de vos amis et connaissances, la Ville de La Rochelle sera peut-être conduite à s'y intéresser à nouveau.

 

Des adaptations et des améliorations étaient nécessaires et ont été apportées : nous avons pris des mesures concernant la sécurité : un nombre suffisant de navires chargés de la sécurité (un pour dix), tous les navires y compris les voiliers fonctionnant au moteur, tous équipés de VHF, et tous fonctionnant avec leur équipage habituel sans prendre de public.

 

Nous exprimons notre reconnaissance à tous ceux qui se sont investis, associations ou bénévoles pour organiser et promouvoir cette bénédiction de la mer, avec eux, avec vous, votre concours, votre soutien, votre bouche-à-oreilles faire refleurir cette belle fête, faire sourire la Vierge qui fait face à l'entrée du Port des Minimes et dont beaucoup d'entre nous passent encore devant sans la voir. »   Ph. Fabre

 

Secrétariat de la manifestation

ACCM / M. Ph. Fabre, 47 avenue du Lazaret, 17000 La Rochelle

06 23 00 21 56 09 50 50 26 70 catholiques17@gmail.com

 

NB. : Si vous souhaitez soutenir cette initiative pour l'année prochaine, adressez vos dons à l'adresse ci-dessus.

 

Bénédiction de la mer, des péris en mer et des bateaux 
le 15 août devant La Rochelle

La Tradition maritime et religieuse du 15 août
Retour dans les Pertuis



Face aux bénédictions de la mer de St Martin de Ré, de Bourcefranc le Chaput dans l'Ile d'Oléron, les marins du continent semblaient privés jusqu'à l'année dernière dans la rade de La Rochelle de toute cérémonie en hommage à Notre-Dame en souvenir des péris en mer. Avec le retour de cette bénédiction devant La Rochelle, en 2012, puis 2013, les Pertuis retrouvent un équilibre des manifestations nautiques traditionnelles du 15 août.  L'initiative en revient à l'A.C.C.M. (Association de catholiques de Charente-Maritime), basée à La Rochelle, qui pour la deuxième année a fédéré les plaisanciers qui désiraient participer au retour de cette belle tradition maritime dans le Pertuis rochelais.


Cette année, la météo a été beaucoup plus favorable que l'année dernière (où l'événement fut reporté de 48 heures). C'est entre le Phare du Bout du Monde et la Bouée des Minimes que les bateaux se sont regroupés à partir de 14h30 et jusqu'à 15h, à proximité d'une grande vedette-amiral qui abritait le clergé et  les organisateurs. Vingt sept bateaux étaient présents dont 4 spécialement affectés à la sécurité.


A partir de 15h ce fut la bénédiction de la mer, suivie du dépôt de gerbe en mémoire des péris en mer. C'est l'abbé de Maillard, prêtre de Notre-Dame de l'Espérance, rue des Augustins, à La Rochelle, qui a   prononcé l'allocution. Mémoire fut faite notamment des deux rochelais qui ont péri en mer ces dernières semaines. Assisté de deux servants, le prêtre a donné la bénédiction de la mer, tombeau de ceux qui sont morts en mer. En cette occasion, on a reconnu les fameux chants « l'âme des marins », « Je vous salue Marie », « Chez nous, Soyez Reine ».


Toute cérémonie de ce type comporte évidemment la bénédiction des bateaux, réunis pour cette occasion, et de leurs équipages. Celle-ci fut une bénédiction individuelle, chaque bateau ayant pris sa place dans une longue procession passant à vitesse lente devant le prêtre. Une fois passé le dernier bateau, les participants s'éloignèrent du bateau-amiral au rythme d'un chant de procession bien connu,  l'Ave Maria de Lourdes.


Les plaisanciers se sont retrouvés nombreux pour un vin d'honneur à 18h dans la grande salle de l'Ecole de Voile Rochelaise au cours de laquelle Philippe Fabre, président de l'A.C.C.M., a montré toute l'importance de remettre en place, lorsqu'elle le mérite, une tradition interrompue et sollicité les volontaires et les soutiens dans ce but. L'enthousiasme communicatif des participants s'est révélé être le gage de pérennité espéré pour le rétablissement de cette tradition maritime.


Secrétariat de la manifestation

ACCM  /  M. Ph. Fabre  47 avenue du Lazaret, 17000 La Rochelle

06 23 00 21 56    09 50 50 26 70     catholiques17@gmail.com

 

 

Récit

15 août 2012 devant La Rochelle (...17 août)
Bénédiction de la mer et des bateaux



Terre de marins oblige, chaque année, le 15 Août voit se dérouler dans de nombreux ports les bénédictions de bateaux... Tradition qui trouve son origine dans les temps reculés où, leurs maris passant de longs mois en mer, les femmes s'adressaient à la Vierge Marie pour lui demander de protéger un mari, un frère, un fils. Ce jour de l'Assomption est donc une journée de festivités, mais aussi de recueillement.

L'Association de catholiques de Charente-Maritime (A.C.C.M.) a voulu remettre à l'honneur devant La Rochelle cet élément essentiel de la tradition maritime et religieuse du 15 août qu'est la bénédiction de la mer et des bateaux. L'ACCM a pu bénéficier de nombreux soutiens : celui des prêtres de Notre-Dame de l'Espérance à La Rochelle (12 rue des Augustins), celui de plaisanciers. Tous désireux de voir renaître une partie de notre patrimoine maritime, religieux, culturel.


Manque de chance, ce 15 août, un fort coup de ent est annoncé, confirmé par le Port des Minimes et plusieurs services météo. Toute sortie est fortement déconseillée. On ne peut pas braver la mer sans prendre de grands risques. La bénédiction est reportée au vendredi 17 août

Heureusement, aujourd'hui, le soleil est éclatant, la mer est calme et le vent faible entre Port-Neuf et le chenal d'accès au Port des Minimes, là où doit se dérouler cette cérémonie en souvenir des péris en mer.

 

Une trentaine de bateaux étaient prévus pour le 15 août, jour férié. Moins d'une vingtaine sont présents le 17, car ce jour n'est pas férié. Les bateaux participants sont de toutes catégories, petits ou gros voiliers, bateaux à moteur. Ils sont attendus au point de rassemblement, au large de Port-Neuf. Il en arrive des différents ports de La Rochelle, mais aussi de l'Ile de Ré voisine.

Certains sont plus pressés que d'autres ... Attention à la vague !!!

La plupart sont pavoisés et ont sorti les pavillons de parade. C'est un grand jour ...
 


France 3 Poitou-Charentes* couvre la cérémonie, avec deux caméras sur deux bateaux.

Lorsqu
e nous arrivons au point de rassemblement, les bateaux se groupent autour du bateau Amiral, une grande vedette sur laquelle ont pris place les organisateurs. Les skippers, expérimentés, venus avec leur équipage habituel, veillent à ne pas entrer en collision avec le bateau voisin et ne tentent pas de s'approcher au plus près … Ce sont bien des vrais marins qui sont au rendez-vous. Ils ne sont pas là par hasard.

 

Sur le bateau Amiral se trouve le prêtre, l'abbé de Maillard, l'un des prêtres de la chapelle Notre-Dame de l'Espérance (avec l'abbé Ramé), qui doit célébrer la bénédiction, assisté de deux autres ecclésiastiques.

 

La partie solennelle de la cérémonie commence à 16h avec deux cantiques à la Vierge Marie. Le dépôt de gerbe donne lieu à une homélie du prêtre, relayée par VHF, en souvenir des marins perdus en mer. Moment de recueillement. La brève allocution du célébrant est suivie par le chant célèbre, « l'âme de nos marins » … Un autre chant en l'honneur de la Sainte Vierge, « Chez nous Soyez Reine », poursuit l'hommage à Marie.

 

Nous sommes tous un peu émus de renouer ici et maintenant avec la tradition...

 

Après le dépôt de gerbe, les bateaux sont appelés à se mettre en procession, en défilé, afin que chacun d'eux puisse passer devant le bateau Amiral où se trouve le prêtre et recevoir, chacun à l'appel de son nom, sa bénédiction personnelle.

C'est un spectacle rare de voir autant de bateaux se mettre en procession pour passer deux bouées de régate. Arrivé devant le bateau Amiral, chacun s'attache à passer très lentement devant le prêtre, comme si chaque skipper voulait vraiment profiter de ce moment solennel. Le prêtre bénit chaque bateau un par un par la formule de bénédiction consacrée et une aspersion en signe de croix.

Voilà, c'est fait ! Chacun peut maintenant prendre la mer en toute confiance, Marie veille sur nous … Sachons l'invoquer !

 

Les participants se sont retrouvés ensuite pour un verre de l'amitié dans la grande salle de l'Ecole de Voile Rochelaise, unanimes pour dire que cette fête doit être renouvelée l'année prochaine et que cette tradition doit être maintenue. A l'année prochaine, donc !

 

Philippe Fabre
ACCM
47 avenue du Lazaret, 17000 La Rochelle, 06 23 00 21 56


Reportage France3 Poitou-Charentes Edition 19/20 du 17 août 2012, 21e minute et 34 secondes
Reportage dans Sud-Ouest La Rochelle du 21 août 2012